Travel blog du Voyageur

Accueil » Conseils » A la visite du volcan de l’île de la Réunion, le Piton de la Fournaise

A la visite du volcan de l’île de la Réunion, le Piton de la Fournaise

Travel Blog du Voyageur est un site d’informations sur les différents voyages que vous pourrez faire autour du monde. Nous vous donnerons des conseils recueillis grâce aux voyageurs.

Voyager permet de découvrir de nombreux paysages merveilleux. Plongée sous l’eau, ascension en haut d’une montagne, réserves naturelles avec espèces endémiques, visite de musées et lieux culturels, etc.

Ils sont tous merveilleux, mais monter en haut d’un volcan l’est encore plus, surtout si celui-ci est encore actif. La Réunion est une île touristique complète sous tous les angles : terre, eau et air. Elle possède deux grands volcans dont, le Piton des Neiges, déjà éteint et le Piton de la Fournaise, qui est encore en pleine phase d’activité.

Les volcans attirent des millions de touristes chaque année pour différentes raisons. Il se peut que la randonnée soit dangereuse, surtout quand le volcan se met en éruption. Or, des mesures de sécurités sont mises en place pour éviter ce danger.

Donc, si vous êtes de passage dans l’île de La Réunion, ne ratez surtout pas cette occasion de gravir en haut de cette merveille et d’apprécier toutes les vues.

Aperçu de l’île de la Réunion

piton

La Réunion est une petite île de l’Océan Indien, se trouvant à l’est de Madagascar. Elle a une superficie de 2 512 kilomètres carrés et se situant, plus précisément, dans l’archipel des Mascareignes à 172 km à l’ouest sud-ouest de l’île Maurice et à 679 km à l’est-sud-est de Madagascar.

Elle possède 4 arrondissements dont le Saint-Benoît, le Saint-Denis, le Saint-Paul et le Saint-Pierre et pour chef-lieu d’arrondissements le Saint-Denis. Sa langue est le créole réunionnais, une langue vernaculaire structurée sur le français dominant et issue des concessions langagières des divers peuples migrants pour se comprendre.

Mais il y a également le français qui est une langue de l’administration, de l’enseignement et de la presse écrite ainsi qu’orale. Vu que La Réunion est un département et région d’outre-mer française, la monnaie utilisée est l’euro. La Réunion est une île volcanique issue de l’émergence d’un volcan appelé Piton des Neiges, il y a trois millions d’années.

Avant d’avoir été nommé La Réunion, l’île a connu au moins neuf toponymes différents au cours de son histoire. Dina Morgabim en 1153, Santa Apolonia en 1501, Pearl Island au 17è siècle, England Forest en 1613, Île Mascarin en1638 et Île Bourbon en 1649.En 1793, elle a été baptisée île de La Réunion mais par le passage des voyageurs, l’île changea encore de toponyme et devient île Bonaparte en 1806, Isle Bourbon en 1810. Redevenu île de La Réunion en 1848, Département de la Réunion en 1946, Région Réunion en 1982 et Région ultrapériphérique en 1997.

Les différents volcans de l’île de La Réunion

SONY DSC

Il y a trois millions d’années, l’île volcanique de La Réunion a émergé du fond de l’océan à 4 500 mètres. Sur l’île se sont formés deux grands strato-volcans, en particulier constitués du basalte, juxtaposés, sur le fond océanique et en partie émergés. Au nord-ouest, il y a le Piton des Neiges, le plus ancien volcan, qui culmine à 3 070 mètres, éteint depuis 20 000 ans. Sur le flanc sud-est du Piton des Neiges, le Piton de la Fournaise, un volcan qui est toujours en activité.

Son altitude monte à 2 632 mètres de hauteur. Ces deux volcans proviennent du même point chaud se situant à quelques centaines de kilomètres sous les pieds des Réunionnais. Ce qui intéresse plus les touristes sur les deux c’est le Piton de la Fournaise qui est un volcan effusif. Les éruptions sont sans danger, elles offrent toujours de beaux spectacles.

Le Piton de la Fournaise est un volcan de type hawalien, c’est-à-dire qui émette des laves basaltiques très fluides. Les coulées de lave progressent lentement pour ce volcan tandis que pour les autres, dits volcans explosifs, ils explosent en projetant des gaz, des roches et des laves à très haute température.

Ceux qui attirent les touristes sur le Piton de la Fournaise

fourn

Le Piton de la Fournaise est l’un des volcans les plus actifs au monde, il est âgé d’environ 500 000 ans. Lors de certaines coulées, il forme le paysage et se repend sur la mer en donnant un horizon qui prend les aspects de la lune. Les laves durcirent sur le sol et, les terres sont recouvertes de scories brunes-orangées.

Il est pourtant très accessible malgré que le fait qu’il  soit un volcan en activité. En montant au Piton de la Fournaise, vous allez apercevoir un paysage étrange et stupéfiant. Ceux qui attirent les touristes sur cet endroit sont la Plaine des Sables, le Pas de Bellecombe-Jacob, les cratères et la route des laves qui sont tous des lieux magiques.

Le paysage est merveilleux, presque au pied du volcan, il y a le décor de la côte du Sud Sauvage. Il forme une sorte de happening visuel entre falaises escarpées de basalte, vert de la végétation luxuriante et bleu profond de l’océan indien.

Des plages de sable noir se sont formées dans tout le sud de l’île à cause des coulées de lave successives du Piton de la Fournaise. Ce sable est très fin et quand il est midi, le sable se chauffe et devient très chaud. Les coulées de lave dessinent un paysage exceptionnel, entouré de végétation aride. Entre les plages, l’Étang-Salé est la plus connue.

C’est une immense étendue de sable, un endroit où les Réunionnais profitent de leur week-end pour un pique-nique convivial. Vous vous sentiriez comme en étant sur la lune en explorant les paysages volcaniques et lunaires du Piton de la Fournaise. Seule, l’île de La Réunion peut vous offrir un tel paysage. Le Piton de la Fournaise est le site naturel le plus visité et la star de l’île de La Réunion. Les secrets de cet immense massif sont dévoilés de la Cité du Volcan à la Plaine des Cafres depuis 2014.

Avec son altitude culminant à 2 632 mètres, même s’il présente des nuages couronnant sa tête, en pleine effervescence, la silhouette reste toujours présente. En moyenne, tous les neuf mois, il entre en éruption. Il est inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco en 2010 en raison de sa valeur universelle exceptionnelle. Le Piton de la Fournaise, le Piton des Neiges, les cirques et remparts naturels de l’île partagent leurs célébrités et appartiennent tous au Parc national de La Réunion.

Ce parc est une réserve naturelle extraordinaire, où se font la protection et l’étude de la fantastique biodiversité. Près d’un tiers de la surface de l’île est couverte par un massif sur les flancs du Piton de la Fournaise. Ces flancs ne sont pas des champs de lave stériles.

Après le passage de la roche en fusion, la végétation renaît rapidement donnant naissance, en premier, des lichens blanchâtres qui s’implantent par endroits aux versants octroyant un aspect clair ressemblant aux coulées des Grandes Pentes.

Ensuite, d’autres espèces végétales poussent dans les anfractuosités des sols fertiles. Ce sont les fougères, des arbustes et, progressivement, la forêt qui reprend ses droits. Suivez le sentier éducatif dans l’Enclos Fouqué, pour comprendre ce phénomène passionnant. C’est une zone qui entoure le cratère Dolomieu, apparu en 1791. Au fil des éruptions, la physionomie de ce cratère change, et il est considéré comme le plus important du volcan. Vous n’avez pas besoin de faire le tour complet pour apprécier le Piton la Fournaise, un chemin balisé permet d’accéder à un point d’observation tout en haut, côté nord.

Vous apercevrez un désert lunaire, à perte de vue, en écho à la Plaine des Sables, que vous traverseriez pour arriver au sommet du piton. Tous ces paysages sont inhabités, à l’intérieur de l’enclos et sur les pentes vierges du sud-est se forment les éruptions et les coulées de lave. De ce fait donc, la population réunionnaise ne risque aucun danger.

En 1977, c’était un grand miracle que la coulée de lave s’est arrêtée sur le seuil de l’église Notre Dame des Laves, après avoir traversé la route de la commune de Sainte-Rose. Suite à cet évènement, la mise en place d’un observatoire volcanologique a vu le jour pour la surveillance de l’action du volcan et pour savoir quand se passera la prochaine éruption.

La formation des nouveaux cônes au Piton de la Fournaise

pitone

Des nouveaux cônes volcaniques issus des éruptions du Piton de la Fournaise sont nommés par l’Observatoire Volcanologique, la Cité du Volcan et le Parc National de La Réunion. L’éruption du 10 au 16 février 2020 a donné le cône volcanique Jacques Picard, dont le surnom est gardien volcan. Celle du 11 au 15 août 2019 se nomme Piton Louise et Henri Comu.

L’éruption du 9 novembre 2018 est nommée Piton Daniel Honoré pour rendre hommage à l’écrivain réunionnais décédé en octobre de la même année. Le Piton Lo Rwa Kaf, en hommage au célèbre chanteur de Maloya, et Piton Anne Mousse, en honneur de la première femme née à La Réunion le 10 Avril 1668, grand-mère de très nombreux Réunionnais.

Ces deux cônes volcaniques ont vu le jour suite à l’éruption du 18 février au 10 mars 2019.Le Piton Kala et Pélé, le Piton Kei Aki, le Piton Timize, le Piton Jacob, le Piton Lo Rwa Kaf,le Piton Anne Mousse, Louise et Henri Comu, le Piton Fréri et le Piton Delmond sont les derniers Pitons baptisés par l’Observatoire Volcanologique, la Cité du Volcan et le Parc National de La Réunion.

C’est la préfecture de La Réunion qui fixe les autorisations d’accès du public lors de la visite du volcan. Lors d’une éruption, l’accès du public à l’enclos Fouqué, depuis le sentier du Pas de Bellecombe-Jacob ou depuis tout autre sentier, ainsi que la pose d’aéronefs dans la zone du volcan sont interdits jusqu’à nouvel ordre. Les éruptions volcaniques ne sont pas toujours désastreuses.

Lors de certaines éruptions, le volcan change de forme mais il transforme également l’endroit où il se trouve. Suite à l’éruption volcanique d’avril 2007, l’île a gagné 45 hectares de nouvelles terres sur l’eau, vers le Tremblet. Les coulées de lave ont atteint l’océan pour se durcir et ensuite agrandi la superficie de La Réunion. De plus, cet agrandissement, a fait apparaître des espèces inconnues jusqu’alors, au large de Saint-Philippe. Ce qui rend le patrimoine naturel de La Réunion très riche.

L’itinéraire sur la Route du volcan

reunion-island-422071_1280

Vous vous souviendrez de ce monde désertique de couleurs aux teintes rougeâtres, orangées, grises dont le volcan, parmi les plus actifs au monde, est l’acteur principal. A 60 minutes des forêts tropicales et des végétations luxuriantes, il propose un spectacle unique, majestueux et fascinant lorsqu’il s’anime.

Deux itinéraires sont possibles pour accéder à la Route du volcan. Dans un premier cas, si vous êtes dans le nord ou dans l’est de l’île, passez vers Saint-Benoît, ensuite vous montez vers la Plaine des Palmistes pour arriver au cœur de la Plaine des Cafres, les hauts de la commune du Tampon.

Au cœur du village de Bourg-Murat débute la Route du volcan, au vingt-septième kilomètre. A côté de la Cité du volcan se trouve la route touristique du volcan qu’il faut prendre. Pour le deuxième itinéraire, si vous êtes dans le sud ou dans l’ouest de l’île, à Saint-Pierre, prenez la Route Nationale 3 et accédez à la direction du Tampon.

Puis, prenez la Plaine des Cafres pour arriver au même endroit que le premier itinéraire, le village Bourg-Murat. Le volcan est compris dans le Parc National de La Réunion et, tout comme les Pitons, cirques et remparts, il est inscrit, lui aussi, au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Au giratoire de Bourg-Murat, au niveau de la Maison du Volcan, prenez à droite.

Il vous suffit de suivre la route avec les indications pour parcourir les 20 kilomètres. Passez ensuite le long du Nez de Bœuf, vous trouverez la rivière des Remparts, le Cratère Commerson, la Plaine des Sables. Et enfin, il vous reste 6 kilomètres pour l’accès au Pas de Bellecombe. Pour vous qui êtes hardis à y aller à pied, vous pourrez accéder aux premières boucles de la Diagonale des Fous, l’ultra-trail de La Réunion. Par contre, prendre la voiture est recommandé pour se rendre au Pas de Bellecombe.

Quand vous serrez arrivés sur le lieu, vous aurez tout le loisir de vous adonner à de nombreuses heures de randonnées. Prenez garde car l’état de la chaussée au niveau de la Plaine des Sables n’est pas fait pour ceux qui ne sont pas habitués. Il faut donc opter pour la location de voiture de terrain. La moto n’est pas tout à fait optimale. Vous ne pourrez pas faire de randonnée alors que les paysages sont vraiment époustouflants. Pour ceux qui pensent à prendre le bus, sachez que l’arrêt n’existe pas au Pas e Bellecombe.

Il est donc incontournable de faire une location de voiture pour ceux qui n’ont pas de voiture personnelle. Pour ceux qui ont la possibilité, ils peuvent réserver un hélicoptère à La Réunion par l’intermédiaire de l’Agence ADA. Des circuits touristiques sont au départ de Saint-Pierre pour visiter le volcan et la Plaine des Sables en hélicoptère.

Ce sera une expérience à mémoriser d’observer le volcan depuis le ciel. Il est quand même très important que vous sachiez l’ouverture de l’enclos et la météo avant de vous rendre au Pas de Bellecombe.

Les lieux magiques sur la Route du Volcan

rempart

Sur la Route du Volcan, susmentionnée, vous rencontreriez bien d’autres sites à ne pas manquer. Il y a, en premier lieu, la Cité du volcan qui a été rénovée en 2014. C’est un des principaux musées de l’île se trouvant à la Plaine des Cafres, avant le début de la Route du Volcan. Vous pouvez vous instruire sur la volcanologie, la géologie, la biodiversité et l’histoire.

Ensuite, il y a le Nez de Bœuf sur le bas-côté de la Route du Volcan. Il octroie un aperçu extraordinaire de la Rivière des Remparts, un joyau sauvage inexploré de l’île. C’est un des plus beaux panoramas de l’île à ne pas manquer. Après, la Plaine des Sables, en amont, est unique en son genre. Vivez l’étendue de sable rouge, ressemblant à un désert martien.

Descendre de la voiture et faire quelques pas ne sont pas déconseillés. La Plaine des Sables a été formée par les cendres d’une éruption déposées à proximité, au gré du vent, dont le magma a croisé une nappe d’eau sur son chemin.

Ce croisement a provoqué une énorme explosion. Le belvédère est à 5 minutes de celle-ci. Et enfin, le Grand Brûlé qui est à l’est reste aussi un endroit superbe. C’est l’un des points d’intérêt principaux de la région. Il concerne toute la côte partant de Saint-Pierre à Sainte-Rose, par laquelle s’écoule la lave jusqu’à la mer lors des plus sérieuses éruptions.

C’est le spectacle qui s’offre avec les larges coulées refroidies qui lacent la forêt domaniale. Un impressionnant paysage se manifeste tout au long de la RN2 qui traverse ce domaine. Les coulées se versent le plus souvent dans l’océan et redessinent à cette occasion le trait côtier pour offrir un paysage littoral d’une rare beauté sauvage. Les laves cordées, drapées ou plissées se montrent comme de véritables œuvres d’art, à ciel ouvert. En dessous du Grand Brûlé, le tunnel de lave se visite en compagnie de guide spéléologue.

Passez à l’église de Sainte-Rose, célèbre en étant épargné du passage de la lave dans le village, qui détruisait de nombreux bâtiments.

Le Pas de Bellecombe avant de passer au Piton de la Fournaise

belle

Vous êtes maintenant au Piton de la Fournaise, l’enclos Fouqué s’offre à vous à raison que vous approchez de la barrière. C’est là que commence l’aventure. A partir de Pas de Bellecombe, de nombreux sentiers de randonnées vous sont proposés. Un sentier dans l’enclos : seul le Pas de Bellecombe vous permettra d’accéder vers l’enclos. Pour descendre dans l’enclos, des sentiers vous sont proposés pour découvrir le cratère du Formica Léo ou du cratère du Dolomieu. Tandis que les sentiers hors enclos restent aussi praticables. Rejoindre ou quitter le Pas de Bellecombe est faisable depuis plusieurs sentiers, qui semblent être un peu difficiles, venant de Saint-Philippe, Langevin, Plaine des Cafres…

La randonnée au Piton de la Fournaise

fournaille

Il faut d’abord, avant toute chose, vous renseigner sur l’état des sentiers, les autorisations préfectorales et la météo, pour pouvoir gravir le sommet de la Fournaise. Descendez dans l’Enclos Fouqué par le sentier du Rempart, depuis le Pas de Bellecombe. Un sentier balisé, avec des points blancs sur le sol, débute au pied de la paroi. Il faut partir tôt ; le temps passe rapidement et il est facile de s’égarer dans le brouillard ou dans la nuit.

En plus de cela, vous risquez des effondrements en marchant sur la roche hors sentier. Les dangers des tunnels de lave sont sous vos pieds. Les sentiers sont fermés en cas d’éruption. La randonnée Pas de Bellecombe au Cratère Dolomieu dure 5 heures. Depuis le belvédère, vous descendez à gauche et vous trouverez le petit sentier permettant de descendre dans l’enclos Vous pouvez vous rendre au belvédère sur le cratère Dolomieu à une altitude de 2 484 mètres.

Après avoir franchi le Formica Léo, 2 à 3 kilomètres de plats relatifs vous mèneront au pied du volcan. Par la suite, grimpez jusqu’au Cratère Dolomieu. Il marque le point culminant de l’ascension dont le diamètre est impressionnant et fait 350 mètres de profondeur. La vue sur ce cratère et le reste de l’enclos vous sont offerts. C’est merveilleux pour ceux qui seront partis très tôt de pouvoir profiter du lever du soleil. Pour le retour, vous devez reprendre le même sentier que l’aller. Une carte de géolocalisation est aussi disponible pour bien pouvoir suivre le sentier et profiter des autres endroits.

Pour conclure, venir à La Réunion et ne pas visiter le Piton de la Fournaise serait vraiment dommage. Prenez la voiture si vous ne sentez pas capable de faire les randonnées. La route est à couper le souffle, vous vivrez de paysages différents. Si vous êtes arrivés en haut et vous voulez maintenant faire de la rando, équipez-vous des équipements nécessaires, chaussures, eau, chapeau.

Il vous faut quand même avoir une bonne condition physique pour faire de la randonnée jusqu’au cratère Dolomieu. Quatre à Cinq heures, c’est le temps qu’il faudra, en aller-retour. Une fois, vous êtes arrivés là-haut, vous ne trouverez plus les mots, comment décrire la grandeur de ce volcan, est-on sur Mars ou sur la lune et les paysages merveilleux qu’il vous octroie.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :