Travel blog du Voyageur

Accueil » Conseils » Quelle est la durée du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle et comment s’y prendre ?

Quelle est la durée du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle et comment s’y prendre ?

Travel Blog du Voyageur est un site d’informations sur les différents voyages que vous pourrez faire autour du monde. Nous vous donnerons des conseils recueillis grâce aux voyageurs.

Depuis le 9ème siècle, des milliers de gens partent faire le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle. Étant à la fois une destination culturelle et une procession religieuse, le pèlerinage de Compostelle représente l’une des plus grandes marches les plus célèbres d’Europe avec 200 000 personnes effectuant le pèlerinage chaque année.

La longueur des routes du pèlerinage est d’environ 1 500 kilomètres à destination de Santiago de Compostela, dans le nord-ouest de l’Espagne. L’intérêt de cette randonnée est de vivre un moment de partage, un voyage spirituel auquel il est possible de se rattacher de nouveau avec la nature et avec soi-même.

Vous aimez participer au pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle ? Voici en quelques lignes tout ce que vous devez savoir sur cette tournée pédestre.

Pèlerinage de Compostelle : c’est quoi ?

tpo

Le pèlerinage de Compostelle est le plus grand pèlerinage des catholiques croyants après celui de Rome et de Jérusalem. Il consiste à se recueillir sur les reliques de Saint-Jacques à la cathédrale de Santiago de Compostela d’où son nom pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Avant que la peste et la crise alimentaire frappent l’Europe au 14e siècle et que les pèlerinages perdent un peu de poids aux yeux des fidèles, des centaines de milliers de personnes y compris les non-croyants se précipitent vers le chemin de Compostelle chaque année.

Suite à l’émergence du protestantisme, l’Andalousie subit une déportation à cause de la reconquête chrétienne. Puis, l’évêque de Santiago dissimule les reliques de Saint-Jacques à une zone inexplorée, jamais dévoilée pour la raison de la mort de l’évêque. Cela explique le long chemin du pèlerinage de Compostelle.

Comment est créé le pèlerinage de Saint-Jacques ?

vitre

Ce pèlerinage a vu le jour depuis le temps du moyen-âge. Mais quelles sont ces origines et comment était sa première découverte ?

Origine du pèlerinage Saint-Jacques

popopo

De son vivant, l’apôtre de Jésus-Christ, Saint-Jacques a continué à prêcher l’évangile. Selon les paroles de Jésus, cette dernière doit être partagée aux habitants du monde entier. Tout le monde sans exception devra écouter, savoir et croire l’histoire de Jésus. C’est le seul moyen de sauver une vie humaine des offenses et d’échapper des malédictions.

En suivant le même chemin que son frère Jean, Jacques était convaincu d’arriver jusqu’au bout même si cela nuira à sa vie. En effet, de la bible, son frère Jean était le premier apôtre dévoué de Jésus à être martyrisé à mort à cause de l’évangile.

Torturé et emprisonné avant d’être tué, Jean n’a cessé de faire l’exemple pour ses frères apôtres. Même dans sa prison, il a continué à partager la bonne nouvelle avec ces co-habitants de cellules. Avant sa disparition, il a demandé à ce que ses intentions soient réalisées.

À noter que Jacques était l’un des premiers disciples à participer aux différents évènements magiques de Jésus. Il a par exemple assisté à la résurrection de la fille du chef de synagogue ou à la prière de Jésus sur le Mont des oliviers et bien d’autres évènements réconfortants comme être le témoin de la troisième apparition de Jésus après l’annonce de sa mort.

Douze mois après la crucifixion de Jésus, les apôtres ont décidé de continuer cette sainte voie. Ils se partagèrent les endroits à évangéliser.

Ainsi, conscient de son devoir d’apôtre et le courage de ne pas rendre vains les sacrifices de son frère Jean, Jacques a voyagé de pays en pays pour ces bonnes nouvelles. C’est alors qu’il s’est rendu en Espagne. Il passe par Andalousie de la côte méditerranéenne pour arriver à Galice, précisément vers la cité de Gadès, pour prôner la Sainte Bible.

Il s’agit d’une terre d’une superficie de 2 957 440 ha. C’est une région côtière de l’Espagne se trouvant à l’extrémité nord-ouest de la péninsule ibérique. Il a vécu de nombreuses années sur ce territoire.

Pendant ce temps, lui et ses quelques disciples adoptent la violence contre ceux qui sont ennemis du Christ. Mais ce voyage a subi de grands obstacles et diverses difficultés qu’il n’a pu réussir que convertir neuf nouveaux disciples.

Pendant ce temps, les autorités locales leur accusaient de contaminer la tradition mis en place depuis toujours et de créer des divergences et différends au niveau de la société. Par conséquent, lui et ses disciples ont décidé de partir pour Rome pendant six mois, où il a été brièvement emprisonné. En conséquence, ils sont retournés à leur dernière escale, à Galice.

C’est alors qu’il découvre avec fierté l’augmentation massive du nombre de ses suiveurs. Il a continué la pronation de son apostolat jusqu’à l’actuelle Saragosse où il a pu convertir plusieurs croyants.

De l’autre côté, Jérusalem se baignait dans une persécution de chrétiens. Cela a suscité de nombreuses hésitations et peur pour les adeptes du christianisme. Afin de les soutenir, Jacques et quelques disciples s’y rendit.

Mais cela a viré au drame. Il a été tué dans un endroit inconnu de Palestine par une épée. Cet assassinat a provoqué un soulèvement populaire. En conséquence, ses dépouilles ont été retenues par les persécuteurs.

Comment la Compostelle de saint Jacques a vu le jour ?

ooooo

En l’an 834, une révélation a été proclamée. Il s’agit d’un pieu abritant sous un arbre, l’ermite Pélage.

Chaque soir, ce dernier apercevait une lumière étrange autour de son abri. Un soir, il a averti l’évêque de l’époque, Théodomir. Ce dernier affirma alors que la lumière provenait d’un champ de l’étoile.

Cette étoile n’est autre qu’une voie vers une révélation. Après observation, l’évêque ordonna une grande fouille dans Galice. Le résultat était incroyable, car une relique a été découverte.

Selon l’Église catholique, il s’agit des reliques de Saint-Jacques. Personne ne sait ce qui a pu entraîner cette relique jusqu’à cet endroit, sachant que Jacques a été tué à Jérusalem. Miraculeusement, il se produit des miracles et évènements merveilleux sur cet endroit.

Mais cela ne suffisait pas pour être aussi célèbre et vénéré par les chrétiens. En effet, en 711, les musulmans ont presque pris le contrôle de l’Espagne. Ils ont converti en musulmans la majorité des peuples, principalement les chrétiens. Ces derniers ont été pourchassés et tués.

C’est au départ de la cuvette de Covadonga dans les Asturies qui a relevé la religion chrétienne. Cet évènement a ravivé le courage des chrétiens. Ils décident de reconquérir le christianisme. Vers la fin des années 844, une bataille s’est éclatée. Il s’agit du Glavijo, une guerre sans merci entre les chrétiens et musulmans.

Suite à cela, les chrétiens ont encore perdu. C’est alors que dans cette lourde douleur qu’apparaisse un espoir incroyable.

Saint-Jacques apparaissait aux chrétiens. Cheval blanc monté par un cavalier déguisé et une épée à la main, il a redonné courage et force aux chrétiens. Cela a ramené une grande victoire. Depuis cet instant, Saint-Jacques est devenu le patron de l’Espagne. Pour rendre hommage à cette victoire et miracles, des lieux sacrés ont été créés.

Suite à ces différentes périodes, le roi nommé Alphonse II, roi des Austaries a décidé de prendre un chemin d’Oviédo jusqu’à la Compostelle. Il s’agit d’un premier chemin de pèlerinage vers la Compostelle.

Il a été accompagné par le souverain Alphonse II, les Abbés, les moines français et allemands. Le roi d’Aragon a alors édifié un premier sanctuaire digne orné d’or et de pierres précieuses pour ses dépouilles. Le don était un symbole du Royaume d’Astérius.

Les premiers pèlerins européens ont alors surgit vers le Xe siècle. Il y a même certain qui y déménage pour savourer cette sensation d’être proche de saint-jacques comme Bretenaldo.

Par la même occasion, l’évêque Gotescalo du Puy et plusieurs prêtres ont également visité pour la première fois Compostelle.

En 959, l’Abbé Césareo du monastère catalan de sainte Cécile a effectué un pèlerinage sur le lieu.

Suite à ces évènements successifs, Compostelle a été nommé comme le siège prestigieux de l’Ouest et de la péninsule. Cela a conduit à une nomination qui changera le monde. Saint-Jacques est devenu un centre de pèlerinage international. Nombreux rejoignent ce dernier pour effectuer un pèlerinage en espérant une bénédiction de saint-jacques.

France, Italie, Europe de l’Est, Angleterre, Allemagne, Islande et Hispanie se précipitent pour y voir. Ce trajet est utile à pieds pour les sportifs afin de savourer une grande aventure en même temps, mais aussi à cheval pour les habitués de la nature et en bateau pour ceux qui choisissent un voyage calme.

En 1879, les reliques de Saint-Jacques sont redécouvertes lors des travaux de la cathédrale et cet évènement fait revivre le pèlerinage de Compostelle.

Pourquoi faut-il se rendre à Saint-Jacques-de-Compostelle ?

veve

Chaque fidèle participe au pèlerinage de Compostelle pour des raisons différentes. Mais la plupart des marcheurs ont pour but de voir de ses propres yeux le tombeau de l’apôtre Saint-Jacques. Parmi ces personnes, il y a ceux qui sont en quête d’une nouvelle rencontre, ceux qui viennent occuper leur retraite ou ceux qui souhaitent exercer plus d’activités physiques.

Pour les sportifs, le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle n’est pas loin d’une course pendant laquelle ils pratiquent leur effort physique, leur endurance, et même une marche extrême en masse ce qui leur offre plus de motivation.

Certes, ce genre de marcheurs n’est pas venu pour une compétition, mais plutôt pour démontrer son amour pour l’état d’esprit des marcheurs. Pour se faire, ils marchent à une distance allant de 30 à 50 km par jour et profitent de l’aventure avec les surprises qui vont avec sur le chemin.

Pour certaines personnes fidèles, le chemin de Compostelle leur fait travailler sur leurs attentes ainsi que leurs désirs. Dans ce cas, beaucoup d’entre eux arrivent à destination dans l’espoir de résoudre leurs problèmes à l’aide d’un combat spirituel qu’ils croient mener au cours de la randonnée. Ce n’est pas forcément le cas de tout le monde, car certains sont incapables d’avoir la même pensée.

Néanmoins, de nombreuses personnes témoignent qu’il y a des choses qui se passent en eux. Selon les pèlerins, faire le pèlerinage de Compostelle leur permet de se vider de leurs sacs dans lesquels se trouvent leurs peurs.

Ils confirment que parmi eux, il y a des personnes qui viennent de perdre leur proche, qui veulent fuir une relation conjugale compliquée et la plupart des croyants ont à régler une affaire personnelle très importante. D’autres personnes veulent juste être solitaires et ont besoin d’ascèse.

Le pèlerinage de Compostelle leur permet de mener une vie autrement pendant un mois dans l’année. À part l’objectif intellectuel et spirituel que demande ce pèlerinage pour les pèlerins, il leur offre aussi un retour à l’essentiel de la vie humaine qui n’est autre que le fait de dormir et de manger.

Comment se préparer pour faire le pèlerinage ?

backpack-1062702_1280

Étant un voyage, la préparation du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle ne doit pas être prise à la légère. Si vous souhaitez y participer, vous devez voir tous les détails.

Quand décider son départ ?

sunrise-5110334_1280

Avant de partir, il faut penser quand partir pour le pèlerinage de Compostelle. Certes, tout le monde peut partir quand il veut, mais plusieurs facteurs sont à prendre en compte dans ce pèlerinage.

Vos dates de vacances déterminent la longueur de votre itinéraire et vous devez remettre en question votre endurance physique pour évaluer combien de kilomètres par jour parcourir.

Il est recommandé de partir en printemps ou en fin d’été afin d’éviter le froid et la neige quand vous passez les cols des Pyrénées.

Pour ceux qui ont beaucoup plus de temps, il est mieux d’arriver à Santiago de Compostela au début de l’automne.

La saison demeure un grand facteur, car le pèlerinage représente un long chemin à parcourir. Par exemple, si votre point de départ est à Puy-en-Velay, pensez à cheminer au printemps. Les chemins à traverser comprennent des zones d’altitude comme les Cévennes et l’Auvergne. Avec l’été qui peut être brûlant en Espagne, il est essentiel de bien s’approvisionner en eau.

Comment faire le pèlerinage ?

velo

Le chemin de Saint-Jacques se fait rarement à pieds. Comme le chemin est long, il est pratique de le faire en VTT d’où vous pouvez parcourir une distance de 50 à 90 kilomètres par jours. Mais ce n’est pas le seul moyen pour effectuer le pèlerinage, beaucoup de personnes le font aussi à cheval.

Que mettre dans son sac à dos ?

pelerin

Savoir anticiper nos besoins et les prendre dans son sac à dos est très important pour éviter de se charger inutilement. Dans ce cas, votre capacité, à marcher avec du poids sur vous demeure le seul facteur qui peut limiter le nécessaire que vous allez porter dans votre sac à dos.

La charge est en fonction de votre dos. Il est recommandé de ne prendre que le strict nécessaire. Ne pas oublier que vous partez en pèlerinage alors beaucoup de personnes qui y seront, vont porter surement les mêmes choses que vous.

Ainsi, vous devez privilégier certains éléments dans votre sac à dos tels qu’un vêtement chaud pour les nuits.  Fraîches, de bonnes chaussures de randonnée, une gourde avec une bonne capacité, une petite trousse de secours sans oublier d’y mettre des médicaments en fonction de votre santé et un chapeau pour vous protéger du soleil.

La durée du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle

camino-4707140_1280

La durée du pèlerinage dépend généralement des itinéraires. Pour le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle, le Camino francés reste le plus célèbre itinéraire. En présence d’une voie de communication du nord de l’Espagne, il relie la commune de France de Saint-Jean-Pied-de-Port jusqu’à Santiago de Compostela.

Pour faire le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle, il existe quatre grands itinéraires possibles. Vous pouvez accéder à Santiago de Compostela via Turonensis en partant de la tour Saint-Jacques à Paris et traversant Orléans ou Chartres, Tours, Poitiers, Saintes ou Angoulême et Bordeaux.

Le second itinéraire est appelé Lemovicensis, il consiste à partir de Limoges au point de départ de l’abbaye de la Madeleine, à Vézelay. Il y a aussi l’itinéraire Podiensis allant du Puy-en-Velay jusqu’à Ostabat. Le dernier itinéraire a pour point départ l’Arles et passe par Toulouse.

Parmi les voies qui existent, peu de gens fréquentent la voie de Tours. Pour parcourir sa distance de 667 kilomètres, il vous faut 35 et 40 jours de marche pour regagner Saint-Jean-Pied-de-Port. Si vous comptez choisir la voie la plus fréquentée qui est la voie du Puy-en-Velay, la durée est de 30 à 35 jours de marche pour une distance de 732 kilomètres.

De la ville de Vézelay à Saint-Jean-Pied-de-Port, il y a 900 kilomètres à parcourir pendant 32 à 40 jours de marche. Quant à la voie d’Arles, les pèlerins peuvent franchir les Pyrénées en atteignant le col de Samport après 28 à 35 jours de marche sur une distance de 769 kilomètres.

La voie la plus courte demeure la voie partant de Narbonne à Saint-Jean-Pied-de-Port ayant une distance de 591 kilomètres et qui compte 21 à 26 jours de marche pour les pèlerins.

Quelles sont les étapes du pèlerinage de Compostelle ?

biver

Le pèlerinage de Compostelle comporte une trentaine d’étapes du pèlerinage allant de Roncesvalles à Santiago de Compostela avec une distance de 811,9 kilomètres à parcourir. En moyenne, un pèlerin parcourt 24 kilomètres par jour pour chaque étape. Pour les nuits, d’innombrables hébergements couvrent les Chemins de Compostelle.

Parmi ces étapes, figure l’étape 1, de Saint-Jean-Pied-de-Port à Roncesvalles à une distance de 26,9 kilomètres. L’étape 4 dans laquelle les pèlerins partent de Pamplona à Puente-la-Reina et effectuent 93 km parcourus. À l’étape 6, ils partent de l’Estrella à Los Arcos et la distance parcourue augmente à 137,3 km.

De l’étape 8 à l’étape 24, le départ est à Logroño et la destination est Rabanal del Camino comptant une distance total de 560,5 km au total. Enfin, l’étape 33 où les pèlerins arrivent à destination finale en partant de Santa Irene.

Pour pouvoir suivre les étapes, il vous faut une carte des étapes. Elle vous permet de savoir dans quelle ville se loger et si vous ne pouvez, rien de mieux que réserver à l’avance.

Comment trouver un endroit où dormir sur le chemin de Compostelle ?

anti

L’endroit où vous allez dormir dépend aussi de l’itinéraire et de l’étape dans laquelle vous vous trouvez. Pour ce faire, les réels pèlerins se procurent une Credancial auprès des associations. Elle leur sert de passeport qu’ils doivent présenter obligatoirement dans les hébergements ouverts aux pèlerins. Ce document les distingue des autres touristes.

Dans l’ancien temps, les autorités religieuses distribuent un Credancial servant de laissez-passer pour les contrôles jalonnant les routes jusqu’à la Galice. En ce moment, pour s’en procurer, il faut acheter afin de pouvoir accéder au logement et hébergement sur le chemin de Compostelle.

Au cas où vous avez le besoin de vous reposer, vous disposez des auberges de jeunesse, des petits hôtels et des gîtes qui sont présents à chaque étape.

Quels sont les quatre grands chemins de Compostelle ?

camimi

  • La voie de Tours

La voie de Tours ou la « Via Turonensis », possède une longueur de 1 448 kms. Elle est faite pour les pèlerins qui partent de la tour Saint-Jacques à Paris. Souvent, ce sont les pèlerins de l’Europe du Nord et de Scandinavie qui le prend pour se rendre en Espagne.

Étant une voie plus destinée pour le vélo, elle a un terrain peu montagneux. Les pèlerins peuvent y découvrir des églises romanes du Poitou, du Bordelais ou des Landes. Si vous l’emprunter en marche pour atteindre Compostelle, il vous faut 62 jours de marche.

  • La voie de Vézelay

Cette voie est aussi appelée la « via Lemovicensis », part de la basilique de Vézelay et traverse Saint-Léonard-de-Noblat et Limoges. Les pèlerins qui viennent d’Allemagne, de Hollande, de Belgique et de l’Est de la France l’empruntent. Sur le chemin, vous pouvez trouver de nombreux sanctuaires appartenant à Sainte-Madeleine de Vézelay, à Saint-Léonard de Noblat ou encore à Saint-Martial de Limoges. En marche, le parcours peut durer 70 jours.

  • La voie du Puy-en-Velay

Autrement appelée la « via Podensis », elle représente la voie la plus ancienne. Inaugurée en 951 par Godelsac, cette voie part du Puy-en-Velay et compte 1 530 kms. C’est un prolongement d’une voie d’Europe Centrale appelée l’Oberstrasse ou la route haute.

La voie du Puy-en-Velay est la plus fréquentée dont les pèlerins venus de Pologne, d’Allemagne, d’Autriche et de Suisse sont les plus nombreux à l’emprunter. Cette voie passe par des hauts lieux comme les sanctuaires de Conques, de Moissac, de Rocamadour et Roncesvalles. Elle comprend beaucoup d’hébergement que vous pouvez voir sur le chemin. Elle peut prendre 62 jours de marche.

  • La voie d’Arles  

La voie d’Arles ou la « via Tolosana », part d’Arles et traverse le portail roman de Saint-Gilles-du-Gard et Toulouse. Les pèlerins qui la fréquentent le plus sont les pèlerins originaires de Bavière, de Hongrie et d’Italie. Il y existe de nombreuses villes civilisées très anciennes dont leurs présences remontent à l’antiquité romaine. Le point de départ d’Arles se situe à 1 588 kms de Compostelle comptant 62 jours de marche.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :